Dernière mise à jour :
12 / 07 / 2024
Directeur de publication :
Marie-France Boulet
Secrétaire de rédaction :
Jean-Claude Rolland

Dire, lire et écrire des poésies en GS et CP

21 / 12 / 2023 | Philippe Rocher | Cécile Aggar

Il existe trois grandes familles d’expériences à vivre en classe :


écouter– dire  : la poésie se donne à entendre (au double sens du verbe, ouïr et comprendre). Elle a à voir avec l’oralité, la voix parlée ou chantée et avec la musique. Cette expérience, commence tôt ; c’est même elle qui constitue un terreau nécessaire dès l’école maternelle.


lire/relire– écrire : la poésie se reçoit, sans nécessairement se comprendre. Le travail de réception vise à ce que chacun mette le poème en résonance avec sa culture propre. On privilégie donc l’émergence et l’exploration des divergences d’interprétation.


regarder– produire : le poème, c’est aussi une forme sur une page et la valeur graphique et esthétique de son agencement est à prendre en compte parce qu’elle fait sens, ouvrant sur une forme particulière de lecture. De même, la place des illustrations mérite largement d’être observée, analysée et utilisée dans les productions personnelles.


• et peut-être un quatrième registre d’expériences : conserver/valoriser.

Dire, lire et écrire des poésies en GS et CP
C. Aggar ; P. Rocher
Une sélections de poésie - Maternelle
P. Rocher ; C. Aggar
Queneau - pour un art poétique
Dire, lire et écrire des poésies en GS et CP
C. Aggar ; P. Rocher
Dire, lire et écrire des poésies en GS et CP
C. Aggar ; P. Rocher
 

MOTS-CLÉS

 arts et histoire des arts  cycle 2  éducation prioritaire  français-lire & écrire  langage (C1)  maternelle

DOCUMENTS