Logo du site

VU en Classe : Utilisation des « QR Codes » à J. J. Rousseau 1

05 / 11 / 2019 | Jean-Claude Rolland, CPC | Rémi Guyot, IEN
PNG - 44.9 ko

PNG VU EN CLASSE
Cahiers de leçons des élèves de CM2 et usage des équipements numériques individuels, les leçons et les vidéos en ligne pour permettre aux élèves d’apprendre et de réviser ...
Etayer le travail des élèves ...
Créer du lien avec les familles avec les apprentissages au centre ...

PNG - 8.4 ko

PNG Le point de vue des enseignants

Nous avons constaté avec ma collègue de CM2 que presque tous nos élèves ont une tablette numérique à la maison et qu’ils l’utilisent quotidiennement, plusieurs heures par jour, essentiellement pour jouer.
C’est donc naturellement que nous avons décidé cette année d’introduire dans notre pratique l’utilisation pédagogique des QR codes pour compléter et agrémenter les leçons de français et de mathématiques.
Nous avions déjà utilisé les tablettes numériques dans notre école il y a quelques années et avions remarqué que les élèves étaient très intéressés et demandeurs.
C’est un outil qu’ils apprécient et aiment manipuler. C’est très motivant et ludique pour eux de travailler autrement grâce au numérique.
Les QR codes que nous utilisons renvoient à de courtes vidéos qui viennent rappeler les leçons travaillées en classe.
Les élèves qui en ressentent le besoin et à fortiori ceux qui ne sont pas très à l’aise en lecture, savent qu’ils ont la possibilité d’accéder, par un simple clic, au QR code correspondant à la leçon qu’ils souhaitent revoir.
Cet outil innovant qui anime la leçon écrite apporte aussi aux familles qui se l’approprient un complément à la leçon. Cela devient donc une autre manière d’appréhender le travail personnel de l’enfant à la maison, tout en facilitant sa compréhension.

PNG - 480.4 ko

D’autres pistes pédagogiques sont envisageables pour répondre aux besoins et demandes des élèves et de leurs parents (enregistrements sonores, restitutions de spectacles et de sorties, de rencontres et manifestations sportives etc.…).
L’enseignant peut créer son propre QR code par le biais de générateurs de QR codes en ligne ou trouver des ressources pédagogiques sur des blogs d’enseignants qui proposent des vidéos déjà faites.

PNG - 423 octets
Mme B. et M. B, enseignants ; école J.J Rousseau 1
PNG - 3.2 ko
PNG - 8.4 ko

PNG Le point de vue de l’I.E.N.

Ce qui m’a amené à proposer à ces deux enseignants d’écrire ce court article, c’est bien cet étayage au travail autonome ou accompagné de l’élève, hors l’école, par le biais du QR code.
Développer l’autonomie de l’élève c’est lui permettre de multiplier les voies parmi lesquelles il pourra choisir celle qui lui permettra de répondre le mieux à une situation.
Si ce dernier est accompagné dans son travail par un adulte, ce QR code lui permettra d’appréhender de manière dynamique un objet de savoir tel que l’enfant a pu le voir à l’école. Il pourra alors l’aider en prenant appui sur le contexte de ce dernier et plus sur ses propres souvenirs d’apprentissage. On rend ainsi lisible l’action de l’école, l’écrit n’est plus un obstacle. On consolide la co-éducation.
D’autre part, cette pratique les élèves se forment à l’usage du numérique tout en étant d’excellents médiateurs des usages variés du numérique dans leur foyer. Actuellement, la fracture numérique se caractérise par des usages limités des possibilités d’internet plutôt que par une limite d’accessibilité (des sondages actuels montrent que 90 à 98% des foyers sont équipés d’au moins un smartphone ou d’une tablette). ». Garantir l’accès aux droits par l’usage du numérique est d’ailleurs un des objectifs de la politique de la ville sur Epinay.

PNG - 423 octets
Rémi GUYOT, Inspecteur de l’Éducation Nationale.
PNG - 3.2 ko
PNG - 8.4 ko

PNG Le point de vue du conseiller pédagogique

Ces pratiques décrites m’interpellent en particulier sur deux plans : d’abord, le numérique dans et hors l’école et son usage pour aider à apprendre ; ensuite, le travail de l’élève à la maison et le lien avec ce qu’il a « fait » en classe.

Je m’interroge d’abord sur l’usage des équipements numériques individuels à la maison sur prescription de l’école.
La pratique décrite par les enseignants ici apporte une autre valeur à ces équipements : ils cessent de n’être que des objets ludiques ou permettant d’occuper les enfants ; ils deviennent un outil qui accompagne les apprentissages et qui centre sur les objets d’apprentissage parents et enfants. De nouveau, ces leçons sous forme de vidéo, pourraient devenir des savoirs partagés entre enfant et parents, de la même façon qu’ont pu l’être les « leçons de choses » patrimoine de culture commune : on partage des savoirs, on en parle …

Sur un second plan, cette pratique d’usage de vidéo-leçons « à la maison » m’amène à évoquer ici ce que l’on appelle « la classe inversée ». Voir sur le site IEN Épinay : Classes inversées au collège RMG.
Cette pratique, bien plus courante au collège qu’à l’école est d’abord une intention de réduire les inégalités en limitant les pratiques d’exercices écrits à la maison. En classe inversée au collège, les leçons sont apprises à la maison puis les exercices, les activités et les projets finalisés en classe. La pratique des enseignants ici « inverse la classe inversée » ! Les découvertes, les exercices, les projets sont ici d’abord menés en classe et la leçon qui met en mots savants les apprentissages est fixée ensuite par les vidéos à la maison. On aborde les concepts non pas par leurs intitulés savants d’abord, mais par la confrontation des élèves à des situations d’apprentissage, ils y dégagent des invariants par leurs expériences et la vidéo, la leçon fixent pour un temps ces savoirs.
On sait ce qu’est un adjectif après l’avoir éprouvé dans de nombreuses situations variées en apprenant que cela s’appelle un adjectif. Cette inversion de la classe inversée est ce qui donne du sens aux apprentissages.

PNG - 423 octets
Jean-Claude ROLLAND, maître formateur, conseiller pédagogique
PNG - 3.2 ko
PNG - 8.4 ko

PNG Des ressources, des pistes.

- la rubrique Pédagogie > École numérique > Tablettes
- Les fondamentaux (vidéos) : reseau-canope.fr/lesfondamentaux PNG
- edumarket.ac-creteil.fr
- Utiliser des QR codes ou Flash codes en classe

- Classes inversées au collège RMG.

PNG - 15.6 ko


- Livret de leçons interactives : laclassedemallory.net : laclassedemallory.net/2019/04/22/livret-de-lecons-interactives-cm2/

- à suivre ... d’autres pistes et ressources

PNG - 3.2 ko
PNG - 31.5 ko

Selon Wikipédia : « Le code QR (en anglais Quick Response Code) est un type de code-barres en deux dimensions (ou code matriciel) constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc. L’agencement de ces points définit l’information que contient le code ».

 

Dans la même rubrique

Des articles centrés sur les pratiques PNGPNG

Mots-clés de l'article

 actu_école  cycle 3  école numérique  formation