Logo du site

Les associations de parents d’élèves

30 / 08 / 2017 | Jean-Claude Rolland, CPC

Une association de parents d’élèves a pour objet la défense des intérêts moraux et matériels communs aux parents d’élèves. Elles ont pour rôle d’informer les familles sur la vie de l’établissement. Elles peuvent organiser des réunions d’information et proposer certains services à l’attention des parents ou des élèves. Elles sont les seules à pouvoir faire distribuer aux parents les propositions d’assurance scolaire par l’intermédiaire des élèves.

Voir : sur www.service-public.fr

Les textes réglementaires sur la participation des parents d’élèves au fonctionnement du service public de l’éducation, notamment par l’intermédiaire des associations de parents d’élèves.

Voir sur eduscol.education.fr

Organisation d’activités à l’intérieur de l’établissement scolaire
Le directeur d’école ou le chef d’établissement prend, en accord avec les responsables des associations présentes dans l’école ou l’établissement, toutes les mesures qui lui paraîtront nécessaires pour offrir à ces associations les meilleures possibilités de réunion dans l’enceinte scolaire, sans apporter de perturbation au fonctionnement de l’établissement.

Activités étroitement liées aux activités d’enseignement

Les associations de parents d’élèves peuvent organiser dans les écoles et les établissements scolaires des réunions de travail ou d’information à l’attention des parents d’élèves ou des élèves de l’établissement. Ces réunions peuvent prévoir ou non la participation d’enseignants. Elles peuvent également proposer et organiser certains services en faveur des parents d’élèves ou des élèves, comme par exemple des prêts et bourses de livres.

Ces réunions et services, qui sont directement liés aux activités d’enseignement ou présentent un intérêt particulier pour les élèves et les familles, apparaissent comme satisfaisant aux besoins de la formation initiale et continue et à ce titre ne relèvent pas de la procédure de l’article L. 212-15 du code de l’éducation explicitée par la circulaire du 22 mars 1985 relative à la mise en œuvre du transfert de compétences en matière d’enseignement public (utilisation des locaux scolaires par le maire) et la circulaire du 15 octobre 1993 sur l’utilisation des locaux scolaires par les associations en dehors des heures de formation. Toutefois, bien que l’autorisation du maire ne soit pas en principe requise pour de telles utilisations des locaux scolaires, il convient qu’il en soit informé.

Activités autres que celles se rattachant aux nécessités de la formation

L’organisation, par une association de parents d’élèves, d’activités autres que celles se rattachant directement aux nécessités de la formation comme des kermesses, des bourses aux vêtements, etc. oblige à recourir à la procédure prévue à l’article L. 212-15 susvisé, qui est explicitée par les deux circulaires précitées. Le maire est, en effet, compétent pour décider de l’utilisation des locaux scolaires en dehors des périodes où ils sont utilisés pour les besoins de la formation initiale et continue. En conséquence, toute demande de cette nature formulée par une association suppose l’autorisation préalable du maire et l’accord de la collectivité territoriale propriétaire des locaux. Elle peut, éventuellement, faire l’objet d’une convention.

 

Dans la même rubrique

rôle des parents pour contribuer à la réussite.

élaborée par un groupe de travail de directeurs

instance principale de l’école, organe de concertation

PNG Élections aux conseils : le 12 ou le 13 octobre 2018

Parce que l’école se construit avec la participation des parents PNG

faciliter le dialogue avec les parents

espace d’apprentissage primo-arrivants

premiers éducateurs de leurs enfants.

Une publication de l’ifé - Centre Alain Savary PNG

Mots-clés de l'article

 co-éducation